Comment utiliser la couleur thérapie

Écrit par les experts Ooreka
Comment utiliser la couleur thérapie

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf :

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

La couleur thérapie est une méthode thérapeutique naturelle qui est à la fois relativement simple à mettre en œuvre et très efficace.

De plus, elle peut être pratiquée par tout un chacun pour un prix dérisoire et sans contre-indication. Voyons donc comment utiliser la couleur thérapie.

Zoom sur la thérapie des couleurs

  • La couleur thérapie est une méthode qui s’inspire de l’énergétique chinoise.
  • Elle peut se présenter de deux façons différentes :
    • la couleur thérapie lumineuse qui utilise de la lumière colorée ;
    • la couleur thérapie moléculaire qui consiste en une application de pommade contenant un oligoélément adapté.

Nous n’évoquerons ici que la première méthode qui, elle seule, peut être employée par tout un chacun.

  • Elle permet de traiter :
    • des traumatismes ;
    • des problèmes d’ordre articulaire ;
    • des pathologies cutanées ;
    • des troubles psychologiques (dépression, stress, troubles du sommeil, etc.).
  • Elle consiste à aller dans le sens de la pathologie selon quatre critères essentiels :
    • le chaud ;
    • le froid ;
    • le sec ;
    • l’humide.

Remarque : les éléments de cette fiche pratique sont donnés à titre informatif. La thérapie des couleurs se révèle tout à fait efficace lorsqu’un matériel professionnel est utilisé : une torche équipée d’un filtre infrarouge et surtout des filtres de couleur spécifiquement étudiés pour donner une lumière ayant une longueur d’onde précise. De plus, un véritable couleur thérapeute appliquera cette lumière sur des points d’acupuncture précis pour obtenir un résultat optimal. C’est la technique mise au point par l’allemand Peter Mandel.

1 Matériel de couleur thérapie

Le matériel nécessaire pour utiliser l’énergie thérapeutique de la lumière colorée est une torche et des filtres de couleurs :

  • rouge ;
  • orange ;
  • vert ;
  • bleu.

Ces filtres peuvent être des films transparents colorés tels que ceux utilisés en tant qu’intercalaires pour les classeurs. Ces transparents n’auront pas la même efficacité que les filtres utilisés par les professionnels dont la longueur d’onde est spécifiquement étudiée, mais pourra être suffisante pour certaines affections bénignes.

Les résultats dépendront en partie de la « qualité » de la couleur obtenue (plus ou moins proche de la longueur d’onde idéale).

2 Diagnostic

Comme dans toute thérapie, le diagnostic est essentiel. La chose est encore plus vraie en couleur thérapie où le diagnostic oriente la totalité du traitement.

Il faut déterminer si la pathologie que l'on souhaite traiter est plutôt :

  • chaude ;
  • froide ;
  • humide ;
  • sèche.

Pour cela, pas besoin de grandes connaissances médicales. Il faut plutôt faire preuve de bon sens.

Toutes les inflammations (maladies en -ite : par exemple, tendinite, otite...) seront des pathologies chaudes. Même chose pour les pathologies hyperactives, insomniaques ou pour les personnes hystériques, par exemple.

Les traumatismes, les chocs, les coups seront des pathologies froides (qui sidèrent les tissus, qui se bloquent, comme glacés). Même chose pour les pathologies psychiques telles que la dépression ou une fatigue excessive (on reste figé).

Les pathologies dans lesquelles a lieu un écoulement sont des pathologies humides : hémorragie (nez qui saigne, par exemple), suintements, etc.

Les pathologies considérées comme sèches sont celles qui se caractérisent par une sécheresse marquée : urticaire, eczéma (en fonction de la phase),verrue, etc.

Certaines maladies peuvent combiner deux paramètres. Un œdème, par exemple, associera du chaud et de l'humide.

3 Principes de traitement

Après avoir établi le diagnostic, tenez compte des relations suivantes :

  • chaud = orange ;
  • froid = rouge (aussi paradoxal que cela puisse vous paraître) ;
  • humide = vert ;
  • sec = bleu.

Il faut savoir qu’en thérapie des couleurs, on cherche à aller dans les sens de la pathologie. Ainsi, en cas de brûlure par exemple (problème chaud) on va chercher à augmenter la présence de chaud sur la zone touchée.

Concrètement, aucune chaleur supplémentaire ne sera appliquée sur la peau, mais la lumière orangée est interprétée par le corps comme étant du chaud. En réponse à cet excès de chaleur, le corps produira du froid et s’auto-corrigera de lui-même.

4 Traitement

Une fois le diagnostic établi, le traitement est on ne peut plus simple :

  • Il suffit de se placer à l’abri de la lumière, dans une pièce noire ou sombre (pour éviter les interférences lumineuses).
  • Appliquez sur la zone à traiter la couleur adaptée au problème en allumant la torche et en plaçant devant le filtre de couleur choisi.
  • Placez-vous à environ 30 cm de la région traitée et maintenez la lumière en place pendant 4 minutes. En cas de dépression ou d’hyperactivité, par exemple, on dirigera la lumière en direction des yeux ouverts de la personne (il n’y a pas besoin de fixer la lumière).

Complétez l’application de cette couleur par 50 secondes de la couleur complémentaire :

  • Si vous avez appliqué de l’orange, mettez 50 secondes de bleu.
  • Si vous avez mis du rouge, appliquez 50 secondes de vert.
  • Après 4 minutes de vert, mettez 50 secondes de rouge.
  • Si vous avez appliqué du bleu, mettez 50 secondes d’orange.

5 Après le traitement

Suite à cette application de lumière, restez dans le noir pendant 20 minutes ou couvrez la zone avec un tissu noir pendant 20 minutes.

6 Résultats escomptés

Plus la longueur d’onde de la lumière appliquée sera proche de la longueur d’onde idéale, plus les résultats seront efficaces et rapides.

Il est ainsi possible, par exemple, de traiter des hématomes en un jour, de faire disparaître une sensation de brûlure immédiatement après s’être brûlé et de favoriser la cicatrisation (de deux à trois fois moins de temps qu’en temps normal).

Remarque : cette méthode est employée pour les problèmes superficiels. Il est possible d’obtenir des résultats sur des pathologies internes, mais le procédé sera plus complexe et moins évident à diagnostiquer. En cas de cystite par exemple, il faudra irradier de l’eau avec du bleu pendant 7 heures puis la boire tout au long d’une journée (à répéter 2 ou 3 jours de suite).

Matériel pour utiliser la thérapie par la couleur

Imprimer
Mini torche

Mini torche

À partir de 10 €

Transparents couleurs

Transparents couleurs

5 €

Matériel professionnel

Matériel professionnel

À partir de 350 €

Cette fiche est maintenant terminée,
mais entre nous ce n'est pas fini...
Vous pouvez aussi :



Pour aller plus loin



Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !