Sommaire

 

La luminothérapie et la psychiatrie.

La luminothérapie est aujourd'hui un traitement clé de la psychiatrie. Il est communément admis qu'elle a une action très bénéfique dans la prise en charge d'un certain nombre de troubles.

En effet, elle se révèle d'une efficacité extrême pour traiter les déprimes saisonnières et les troubles du sommeil. Elle est d'ailleurs également efficace dans le traitement de la plupart des dépressions et dans certaines maladies de peau.

Qu'est-ce que la déprime saisonnière ?

La déprime saisonnière peut également être appelée SAD, de l'anglais « seasonal affective disorder » (soit trouble affectif saisonnier ou TAS).

Il s'agit d'une forme particulière de dépression, aux symptômes spécifiques et qui diffèrent en partie des autres types de dépressions.

Caractéristiques d'apparition

Classiquement, la déprime saisonnière est caractérisée par la baisse de la luminosité naturelle, qui se manifeste, dans l'hémisphère nord, en automne et en hiver. Elle peut prendre le nom de « blues hivernal » lorsqu'il s'agit d'une simple déprime, mais elle peut être beaucoup plus importante, signant alors un véritable syndrome dépressif.

Habituellement, la déprime apparaît en début de saison puis disparaît d'elle-même une fois le retour du printemps.

On pose le diagnostic de déprime saisonnière lorsque l'épisode dépressif se présente au cours de deux automnes consécutifs.

Prévalence

Ce sont généralement les femmes, la plupart du temps jeunes, qui sont touchées par la déprime saisonnière. À noter que les enfants et les adolescents peuvent également y être sujets.

On constate toutefois qu'autant de femmes que d'hommes sont concernées lorsqu'on augmente en âge. Globalement, 20 % de la population sont concernés.

Lorsque les symptômes sont tels qu'ils entraînent un arrêt de travail, on précise le diagnostic de SAD qui devient alors « déprime saisonnière hivernale ». Environ 3 % de la population sont concernés.

Symptômes de la déprime saisonnière

Outre le fait que les signes cliniques apparaissent avec la baisse de luminosité et disparaissent avec le retour du soleil, un certain nombre de symptômes permettent de diagnostiquer une déprime saisonnière.

Symptômes dépressifs classiques

Il s'agit des mêmes signes que dans une dépression plus classique :

  • perte d'énergie ;
  • manque d'entrain ;
  • baisse de la libido ;
  • sensation d'isolement ou besoin de s'isoler ;
  • mal-être généralisé avec une sensation de dévalorisation voire de culpabilité injustifiée.

Symptômes spécifiques

Il existe également une série de symptômes dits atypiques :

  • appétence pour les glucides (rapides : sucres et lents : féculents) ;
  • hypersomnie (ou sensation permanente de fatigue) ;
  • tendance à ne plus apprécier ses occupations favorites ;
  • manque de concentration (entraîne la baisse des résultats scolaires chez les enfants).

Traitement de la déprime saisonnière

La luminothérapie est le traitement par excellence de la déprime saisonnière. Elle présente en outre l'avantage de ne pas entraîner d'effets secondaires, contrairement aux antidépresseurs, avec des résultats au moins aussi importants.

La mise en place du traitement par luminothérapie se fait habituellement dès l'apparition des premiers symptômes, soit en général en septembre ou en octobre, et se poursuit jusqu'au printemps.

Le principe consiste à exposer le patient quotidiennement, préférentiellement le matin, à une lumière de 10 000 lux.

L'exposition a lieu pendant une demi-heure à une distance d'environ 50 cm.

Chez les plus jeunes, la durée des séances doit être diminuée à 20 minutes maximum.

Les résultats apparaissent généralement en moins d'une semaine, mais il ne faut pas cesser le traitement pour autant. Dans les cas les plus compliqués, les effets peuvent se faire sentir au bout d'une dizaine de jours seulement.

Aussi dans la rubrique :

Indications

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider